Le LOL du jour

Le LOL du jour n’est pas un poisson d’avril

Ce matin je reçois un mail de mon boss : « Bonjour les filles, n’hésitez pas a tout vendre dans le magasin pendant mon absence car va falloir faire beaucoup de place pour tout ce que je ramène !!! Je compte sur vous!« 

Ah le c**, l’expérience Bangkok ne lui a pas suffit, il a fait des achats à Bali, on n’est foutu !!!! Il ne pouvait pas se contenter de la plage, du surf, des cocktails et des soirées à se bourrer la gueule, non…

Le LOL du jour

Ma collègue ouvre l’un des deux magasins et là un mec lui tombe dessus en hurlant. Elle ne pige pas de suite ce qui lui veut. En fait c’est l’ouvrier du toit de l’immeuble qui avait pris rendez-vous pour commencer les travaux ce matin à 8h30, pour toute la semaine.

Sauf que big boss est en vacances, qu’il l’a zappé et qu’il ne nous en a pas parlé.

Ma collègue est en folie car c’est la 3ème fois qu’il part en vacances en lui laissant la supervision des travaux du magasin. De plus, elle doit venir leur ouvrir à 8h30 tous les matins alors qu’elle ne commence qu’à 11h !!!

Poisse du jour

Départ Big boss premier jour :

  • 2 livraisons datant d’hier à traiter en urgence
  • 5 nouvelles livraisons aujourd’hui dont une durant ma pause déjeuner sur laquelle j’ai dû partiellement m’asseoir
  • Un fournisseur qui a merdé sur une livraison, il m’en manque 50%, je suis bloquée avec de la marchandise dont je ne peux rien faire
  • Je dois faire un devis à un mec pour 200 pièces d’un article dont je ne connais pas le distributeur (on ne travaille plus avec eux depuis au moins 2 ans)
  • une cliente de l’eshop qui me hurle dessus comme une mal-propre parce que la livraison de sa table s’est mal passée. Le chauffeur a refusé de déballer le produit devant elle (elle a payé 120€ de livraison pour se faire insulter par un con). Du coup, elle a refusé celle-ci, retour au fournisseur, qui comme on est en drope shipping ne la reprendra pas…

Je vais bien, tout va bien…

Poisseuse un jour, poisseuse toujours !

Il faut croire que le sort s’acharne un peu. Après avoir été gentiment non renouvelée par la coopérative d’activité dans laquelle j’exerçais mon métier de Community Manager, je me retrouve à me faire voler mon vélo. Ce dernier était attaché à celui de mon colocataire. par un cadenas que je pensais solide. Et bien que nenni. De plus le vélo était dans une cour intérieure d’immeuble.

Dans le même genre de poisse : les poisse avec ma voiture.

  • Ma plaque d’immatriculation : je me la suis faite déglinguée. Il a donc fallu que mon colocataire ma la refixe avec une visse afin que je puisse aller me la faire changer sinon je ne pouvais pas rouler.
  • Mon rétroviseur : j’ai eu la joie de découvrir que un petit couillon m’avait cassé le cerclage en métal qui tenait le rétroviseur à la voiture et qui me permettait de le rentrer en cas de créneau dans une petite rue pour ne pas me le faire casser . Du coup il me faut le changer et cela coûte un bras quand c’est un rétroviseur électrique.

Bref on est pas mieux lotie à Lyon qu’à Marseille (ou d’autres grandes villes).

l’âge ingrat

Je travaille dans une petite boutique de déco. Depuis le début des vacances scolaires, tous les aprem, j’ai des enfants qui jouent sur la place et qui finissent souvent leur jeu dans le magasin. Personne ne les surveille. Une gamine rentre en courant, je l’engueule. Elle me dit que l’autre gosse veut lui jeter du sucre dessus. Il rentre pour mettre son plan à exécution. Je l’engueule aussi et je dis que s’ils salissent le sol, je donne un balai à chacun pour le laver et que ça les occupera, croyant ainsi les impressionner. Réponse du morveux ingrat de 10 ans : « ok mais je pense que tu cours pas assez vite pour me rattraper »… Des paires de claques qui se perdent!!!

Le vantard

Après avoir écouté mon boss durant une bonne dizaine de minutes se vanter de sa mémoire extraordinaire et de sa capacité à ne jamais rien oublier dans une tirade dithyrambique, je l’ai laissé chercher pendant un bon quart d’heure ses clés de voiture qui étaient sous son nez, je sais, je suis vache mais c’était trop tentant…

Boulet Land

Devoir accompagner un ami à l’aéroport, partir tôt (en ayant fait la fête la veille), faire la route sans encombre ou presque…

Oui presque car le seul jour où on ne doit pas être en retard, nous sommes tombés sur le boulet de service qui a mis trois plombes à payer le péage et surtout à récupérer sa monnaie, son reçu et à redémarrer….

Le chèque perdu

Par un beau matin, ma grand-mère m’appelle pour me dire qu’elle m’a envoyé un chèque de 1500€ pour Noël par la Poste. Mon compte est à sec, ma TV a cramé la veille, je saute de joie dans mon appart. Je le guette plusieurs jours, RAS. Ma mamie ayant un début d’Alzheimer, un doute me prend. Je la rappelle pour qu’elle vérifie son carnet de chèque et mon adresse. Finalement le chèque n’est que de 750€ et l’adresse est bonne. J’attends encore une bonne semaine, toujours rien. Je mets ma tante au courant. Elle décide de faire opposition sur le chèque et me dit qu’elle se chargera de le faire refaire à ma mamie pour que je l’ai pour les fêtes.
Le soir de Noël, je vois ma tante embêtée, il paraitrait que ma mamie a refusé de refaire le chèque car la somme était trop importante.

On dit quoi : on dit merci La Poste !!!!

La rançon

Après 1 an de recherche assidue sur le web pour dénicher à petit prix ma chapka en fourrure pour passer l’hiver au chaud, je tombe sur la pièce de mes rêves sur Lyon via un site de ventes entre particuliers. Pour éviter la joie des vols récurrents des envois en colissimo, je demande à une de mes amies de récupérer la marchandise et de me l’envoyer en courrier normal (beaucoup plus sûr sur Marseille). Elle me l’envoie donc en simple courrier suivi sur le conseil de son bureau de Poste local, sauf que le suivi n’a jamais fonctionné. Après 10 jours d’attente, je décide de déposer une requête à la Poste qui m’avoue que la lettre a mystérieusement disparu du centre de tri de Lyon et qu’ils sont incapables de m’en dire plus.

Et puis par un beau matin où le facteur n’a pas pris la peine de vérifier que j’étais chez moi, je retrouve dans ma boite aux lettres un bordereau similaire au colissimo marqué « Taxes » dessus. N’attendant rien d’autres, je me doute que cela ne peut être que mon objet disparu… Dès le lendemain matin, je me rends à La Poste où le postier me dit nonchalamment que pour récupérer mon bien, ça me coutera la modique somme de 3.50€ (j’ai déjà donné 3€), donc ça fait le prix d’un colissimo pour un envoi en 15 jours sans suivi !!! Moi j’appelle ça une rançon !!! De plus, je n’ai pu obtenir de facture, je me demande bien pourquoi, sans blagues… Pffffffffffff, voilà, je viens de découvrir malgré moi la nouvelle méthode des agents pour obtenir leur 13ème mois au black…

Une visite incongrue des égouts

Je sais que je ne suis pas la seule à avoir vécue ce genre d’expérience, mais je suis vraiment poisseuse! Ce matin, en allant à l’arrêt de bus, j’ai à peine poser le bout de ma tong sur une plaque d’égout que celle-ci s’est retournée sur ma jambe me permettant une petite visite incongrue des bas fond de ma ville. Dans mon malheur j’ai eu la chance de ne rien me casser. En rentrant le soir chez moi j’ai voulu compter le nombre de plaques diverses jonchant les 100 mètres de trottoirs séparant mon domicile de l’arrêt de bus le plus proche… Bilan, j’ai 95 chances par trajet de mourir engloutie… Dorénavant je marcherai sur la route, la probabilité est visiblement moins grande de me faire renverser par une voiture que de tomber dans un trou…

1 2 3 4 5